• Art de Livre 2014

    On commence en force avec un samedi 18 octobre animé, le concours Préambule semble avoir attiré pas mal de monde et récompensé tout autant. Au menu : des inconnus qui ne le sont désormais plus, et des habitués, têtes reconnaissables entre mille, auteur(e)s de choses et d'autres, éditeurs ou encore boutiquiers.

    Niveau genres, un peu de tout : littérature classique, biographique, fantastique, fantasy, érotisme, histoire, BD, jeunesse... mais du Belge ! Pas vraiment d'activité ou d'animation, des stands côte à côte depuis lesquels la plupart des auteurs se croisent à peine du regard.

    Au sein de la maison, de belles rencontres, animées et chaleureuses, des discussions intéressantes et parfois délurées. Un Bob aux fourneaux, une Edmée endiablée, une Delphine raffinée et une Silvana pleine d'idées que voilà ! Les uns recevant famille et amis en visite (et même des fleurs !!), les autres vagabondant à travers champ, quelques uns (je ne citerai pas de nom) noyant leur regard dans l'excellente bière des Houyeux... pendant que certains avaient le culot de vendre leurs exemplaires !

    Jules Cybèle, poésie, symbolisme

    Le dimanche était nettement moins concluant. Heureusement qu'Isabelle compatissait et qu'Alain philosophait avant qu'Élisabeth n'arrive avec son entrain plus que propice.

    À noter toutefois : mon premier acheteur de Deuil le Jour... (si l'on excepte mon fan club obligé). Et l'acte de vente, par chance, immortalisé ! Moi qui croyais que la poésie n'intéressait plus personne, me serais-je trompé ? Public, je te cherche, dis-moi si tu me trouves...

    Art-de-livre-2014-07.jpg

    Un public discret, curieux mais légèrement timoré. Surtout le dimanche... où nous pourrions également le qualifier d'absent.

    Par chance, Alain, qui fut bien malin, m'enseigna ce jour-là la technique du harponnage ! Pourquoi laisser filer le lecteur alors que ses yeux, furtivement braqués sur votre stand, trahissent une innocence feinte ? La méthode m'aura valu une vente... mais c'est toujours un peu délicat quand le lecteur achète votre bouquin alors qu'il vient de se faire harponner pendant un quart d'heure par votre voisin... et que vous suiviez la conversation sans mot férir... l'air de rien...

    Bilan : 3 ventes, toutes dédicacées ! Voir l'acheteur se réjouir, que ce soit fébrilement, comme l'homme harponné, ou avec style, comme le monsieur photographié, est nécessairement une joie. Cela dit, le plaisir demeure au rendez-vous quand l'argent n'entre pas en compte : Les morts marchent ! de Delphine Schmitz, échangé contre Le Jet (dont je tais l'auteur) : ça valait le détour ! Et je reviendrai ici le chroniquer lors d'une sombre nuit d'automne, je ne vous dis que ça.

    morts-marchent.png

    Enfin, comme l'année précédente, tout comme l'année à venir, rien ne serait pareil à Blégny-Mine s'il n'y avait non loin de mon stand celui de mon vieil et sensuel ami, maître ès magie capillaire et scripturale : Mestre Agnan de Péville, animateur échevelé en ateliers de calligraphie. Avec qui j'éprouve toujours autant de plaisir à partager ce genre d'événement.

    Art-de-livre-2014-02.jpg

    Jules remettra ça, mais que diable : que l'Art de Livre ne soit pas avare en promotion !! Les lecteurs ne vont pas chercher l'événement, il faut que l'événement aille les chercher. Ensuite, une suggestion : davantage d'animation, de quoi occuper et retenir les visiteurs.

    Art-de-livre-2014-01-Affiche.jpg

    Catégories : Actualité, Events